Tel : + 33 1 84 73 21 21

image

Traitement des Eaux Usées Domestiques

Pollutions

Les eaux usées provenant de campings et de complexes hôteliers sont également une part importante des eaux usées domestiques devant être traité, elles se divisent donc en deux catégories :

  • Les eaux grises ou eaux ménagères incluant les eaux issues de cuisines, de lavabos, de douches…
  • Les eaux vannes représentant les eaux issues de toilettes.

La pollution de ces eaux n’est pas différente de la pollution contenue dans les eaux usées de communes et hameaux.

En effet, leur pollution est similaire, que ce soit les eaux vannes ou grises elles sont toutes les deux chargées en matière organique. La seule différence sont les pics de pollutions des effluents, la proportion en azote et phosphore double par rapport à des effluents domestiques classique.

Les eaux vannes ont la possibilité d’avoir des macrodéchets en plus de micro-organismes potentiellement pathogènes, tandis que les eaux ménagères seront chargées en détergents et graisses.


Réglementation

La réglementation concernant l’assainissement des eaux usées d’un établissement d’hébergement est soumise à la législation :

    • Hôtels → Arrêté du 21 Juillet 2015 / Arrêté du 7 Mars 2012 (Petits hôtels, gîtes, etc..)
  • Campings / Parcs résidentiels de loisirs → Arrêté du 21 Juillet 2015

Dimensionnement

    • Pour les hôtels : :
    • • 1 lit simple = 1 EH
    • • 1 lit double = 2 EH
    • • 1 salarié = ½ EH
    • • 1 couvert = ¼ EH
    • Pour les campings et parcs résidentiels de loisirs : :
    • • 1 emplacement de passage (tente, caravane, etc..) = 1,5 EH
    • • 1 emplacement résidentiel (mobil-home, etc..) = 2 EH

Contraintes et spécificités

Malgré leur similitude avec des eaux résiduaires urbaines classiques ces eaux ont des contraintes et particularités bien spécifiques.
En effet, ces spécificités soulèvent des contraintes de dimensionnement :

  • De fortes variations de charges découlant de la saisonnalité (Été/Hiver)
  • Des pics de pollutions (proportion double d’azote et phosphore comparé aux eaux domestiques classique)
  • Une emprise foncière souvent limitée avec éloignement des points de collecte des effluents selon la configuration du site
  • Une technicité du système d’assainissement selon la sensibilité du milieu récepteur
  • Une exploitation simplifiée de l’installation
  • Une intégration paysagère et une proximité des emplacements (afin d’éviter les nuisances sonores et olfactives)

Solutions proposées

COHIN ENVIRONNEMENT propose au cas par cas des solutions adaptées au besoin. Des solutions peuvent être proposées telle que :

  • Des technologies compactes et prête à l’emploi
  • Des technologies d’épuration adaptées et prévues pour supporter de fortes variations de charge
  • Des solutions techniques avec capotage et/ou cuve fermée (ne dégageant aucune odeur)
  • Des dispositifs d’épuration enterré ou hors-sol se voulant discret tout en restant extrêmement facile d’accès pour sa maintenance et son exploitation
  • Des systèmes automatisés prévus pour fonctionner en autonomie

Nos Autres Activités

Nous proposons des installations clé en main de la conception à l’exploitation, en passant par le montage , la mise en service
et la formation du personnel dans les secteurs suivants :